L'histoire de Movado

Banner JLC

Une des maisons suisses les plus célèbres, dont le nom en espéranto signifie "toujours en mouvement". Aujourd'hui, découvrons-en un peu plus sur l'histoire de Movado. Véritable fleuron de l'horlogerie suisse, l'histoire commence en 1871, avec l'installation de la famille Ditesheim en Suisse, et plus précisément vers La Chaux-de-Fonds.

Cette installation est motivée par une raison double : d'une part, fuir la guerre franco prusse, et d'autre part, réaliser le rêve de deux frères, celui de créer une maison horlogère.

Achille Ditesheim

Après cinq années d'études pour Achille Ditesheim en cursus d'apprentissage horloger, les premiers balbutiements ont lieu avec la création d'un laboratoire horloger qui grandit d'une manière assez exponentielle pour atteindre quasiment 80 salariés en 1897 (à titre d'exemple, Jaeger-LeCoultre emploie une centaine de personnes à la même époque).

Comme de nombreuses manufactures au démarrage, les trois frères sont au départ emboîteurs et assembleurs. Ils se fournissent en mouvement chez des revendeurs tiers pour les intégrer dans leurs montres de poches.

 

Véritables visionnaires dans la façon de procéder, font des investissements massifs, notamment via l'acquisition de machines fonctionnant grâce à l'électricité. Cela peut sembler anodin de nos jours, mais l'acquisition de tels outils a permis à Movado d'accroître grandement sa productivité et de devenir indépendant dans l’acquisition de ses composants.

Bien évidemment, en plus des innovations sur le plan industriel, L.A&I. Ditesheim fabricants (pour Léopold, Achille et Isidore Ditesheim) démontrent qu'ils sont également d'excellents horlogers. Cela se caractérise à l'époque par le dépôt de nombreux brevets. L'un des plus importants provient d'Isidore Ditesheim qui invente en 1912, le mouvement "Polyplan", un mouvement qui,  au lieu d'être parfaitement à plat, est incurvé et dont les pièces du mécanisme reposent sur 3 niveaux différents. Les modèles équipés par ce mouvement, assez difficiles à trouver puisque seulement 1500 exemplaires ont été produits entre 1912 et 1917, sont très vite collectionnés par les passionnés de la marque. Cette innovation est ensuite remplacée par les mouvements "Curviplan", produits entre 1917 et 1940.

PP émail dark

Vous le savez, l'histoire de Movado commence par la réalisation de montres de poche. Celles-ci sont de véritables emblèmes du groupe horloger suisse et connaissent un grand essor dès 1926 avec la présentation par la maison de l'Ermeto. Même si peu répandu aujourd'hui, le problème d'une montre de poche tient à sa fragilité. En effet, il est nécessaire de la protéger des intempéries ou des chocs, à cause de son boîtier fermé par un verre. Les ingénieux horlogers de Movado réfléchissent à la problématique et proposent une montre de poche qu'il est possible de sceller hermétiquement grâce à un boîtier en métal rétractable. Pour garder une esthétique séduisante, ces boîtiers s’habillent souvent de cuirs luxueux comme du lézard ou du crocodile.

Pub Movado Ermeto
Movado Ermeto

Après avoir régné en maître sur les montres de poche, Movado continue sa lancée en expérimentant sur des pièces emblématiques de l'horlogerie contemporaine ; la montre bracelet dans ses diverses déclinaisons emportant chacune des mouvements maisons. Les premières qui voient le jour sont deux chronographes en 1938 et 1939, avec la sortie de la M90 et la M95.

Movado 90M
Movado Wrist

Ne s'arrêtant pas en si bon chemin, le groupe helvétique propose également en 1938, le Calendrograf que l'on retrouve aujourd'hui sous l'appellation commune "Movado triple calendrier" qui, en plus d'afficher, permet d'obtenir d'un rapide coup d'oeil la date, le jour et le mois de l'année en cours.

Movado moon
Movado ad

Après avoir industrialisé ce modèle comptant déjà quatre complications, le groupe basé à La Chaux-de-Fonds décide d'implémenter la complication poétique de "phase de lune" au travers de sa Celestograf produite entre 1947 et 1954. Il convient de rappeler que tous les modèles présentés embarquent dans leur boîtier un mouvement manufacturé Movado se basant sur leur calibre 470 et ses dérivations qui sont des mouvements mécaniques manuels.

Movado Celestograf

La maison, toujours en mouvement, expérimente et démontre son savoir-faire par la réalisation de ses premiers mouvements automatiques avec la Calendomatic.

Movado calandomatic

La force de Movado ne tient pas uniquement dans son savoir-faire, mais aussi de ses capacités de s'entourer d'artisans de talent, pour proposer des garde-temps complets aux finitions parfaites sur tous les plans. Pour n'en citer qu'un seul, Movado s'associe à François Borgel, reconnu comme l'un des plus grands fabricants de boîtier du XXieme siècle qui fournit des marques très célèbres comme Patek Philippe, Mido, ou encore Ulysse Nardin. Reconnaissables parmi tous les autres, les boîtiers François Borel comportent sa marque de fabrique qui se caractérise par l'apposition des lettres F.B accompagnées d’une clé.

Movado brand
Movado eclatée

Un autre partenariat avec une maison de renom a été celui entre Movado et Zenith, permettant aux deux groupes de profiter des prouesses techniques de chacune au sein de leurs montres. C'est notamment le cas avec l'utilisation par Movado dans certains de ses chronographes d'un calibre Zénith. En contrepartie, Movado permet à Zenith d'utiliser le design de la montre très connue de leur catalogue, la Movado Museum, réalisée par Nathan Horwitt’s ainsi que certains de leurs calibres maison.

Movado calandomatic

Enfin et au-delà des collaborations entre fabricants horlogers de renom, Movado a su se faire une belle place chez les plus grands revendeurs de la planète, ce qui se traduit par l'existence aujourd'hui de nombreuses montres Movado dites "doubles signatures". On retrouve des modèles aussi bien chez Cartier, Hermès, ou encore de l'autre côté de l'Atlantique avec "Tiffany & Co." Représentant un certain gage de qualité, l'acceptation de ses revendeurs pour intégrer les montres Movado dans leur commerce est symbole de la rigueur et de l'excellence du groupe basé à La Chaux-de-Fonds.

Movado brand
Movado eclatée

Aujourd'hui, la marque Movado se situe encore en dessous des radars sur le marché de l'horlogerie vintage. N'hésitez pas à vous intéresser aux différents modèles que l'on pourrait vous présenter, car il s'agit véritablement de produits d'une grande qualité aussi bien sur le travail des mouvements que sur celui des boîtiers.

Raagah

Auteur

Raagah

 

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published